Archive pour la catégorie ‘Images’

Vous avez dit Godard?

21 mai 2018,

par Christophe Chelten

L’attention excessive portée aux vagissements de Jean Luc Godard pour  “Le Livre d’image”, risque d’aggraver l’anémie diagnostiquée du Festival de Cannes.

Godard tel qu’en lui même la vieillesse le change, reste infatué de sa personne et de son oeuvre. Pour quelques films assez réussis et intéressants, il a cru pouvoir s’attribuer un rôle de prophète des profondeurs de la psyché humaine. Il a seulement révélé son creux personnel derrière une barbe toujours inaboutie.

Qui peut se reconnaître dans ce radoteur du maoïsme et de mai 68, qui n’en finit pas de suçoter son cigare castriste ?

Et bien oui, il en reste.

 

Bernard Maris vous parle de la France

11 avril 2015,

Maris in God we trust

 

Bernard Maris : “Les américains ont écrit sur leurs dollars “In God we trust”, ils ont la chance d’avoir et l’argent et Dieu. Nous, nous n’avons ni l’argent ni Dieu. Ou plutôt nous avons repoussé depuis longtemps et l’argent et Dieu parce que nous sommes une république laïque…”

Ecoutez-le sur Daily Motion tant que c’est encore possible.

 

 

Papier d’ange

7 août 2014,

IMG_1450Rencontré en Italie

Tout en palmes

6 mai 2013,

Oeuvre-de-MJ-à-Tozeur.600
Nous avons aimé cette composition de Marie-José Armando, intitulée “Echouées”, présentée au Premier Festival de Land Art dans la palmeraie de Tozeur , Sud Tunisien.

Le paradis sur terre

1 octobre 2012,

Couverture du numéro 63 du Sauvage de mars 1979 consacré à l’Amour, par Jérôme Bosch

L’argentique, une antiquité ?

29 août 2011,

par Lorraine Peynichou

L’appareil numérique à rendu accessible au grand public la pratique de la photographie, il permet de réaliser un très grand nombre d’images, de les supprimer, de les exporter vers un ordinateur et de les envoyer en moins d’une minute à l’autre bout de la planète. Toutes ces manipulations techniques, pour un coût dérisoire.

En opposition, la pellicule de l’appareil argentique était coûteuse à l’achat et au développement et (suite…)

La rue de Cotte Paris XIIe, galerie à ciel ouvert

4 mai 2011,

« Le peuple de nos jours peut être tenté de penser que l’art n’est pas une chose qui le concerne. A parler
crûment, il n’est pas assez riche pour prendre sa part de l’art tel qu’il se pratique dans les pays civilisés ».
William Morris 1834-1896

Les 14/15 et 28/29 mai, Paris 12e, les commerces de la rue de Cotte encadrent de leurs vitrines, les
sérigraphies de Bert Belanger, à la mémoire de la Commune de Paris, puis les clichés témoignages de
Mai 68, de Gérald Bloncourt.

Le quartier d’Aligre est un épicentre de parisiens qui aiment le Paris des artisans. (suite…)