Pancartes

12 avril 2019,

Par Charles Ribaut

Les récentes manifestations alertant sur la menace du changement climatique ont permis de tester la créativité et l’humour des jeunes générations. De nombreux sites présentent leur sélection de photos de pancartes ou simplement de slogans : j’ai cédé à la tentation de présenter ma propre sélection.

Dans le genre sérieux, et même profond, on peut retenir :

– On ne se bat pas pour la Nature, nous sommes la Nature qui se défend.

Plus classique mais qui a fait ses preuves

– Je suis tellement inquiète que j’ai fait une pancarte 

La force anglo-saxonne de l’understatement

– Je m’intéresse bcp à l’avenir car c’est là que je compte passer le reste de mes jours

L’enfant de parents inquiets, attendrissant

– Quand je serai grand je voudrais être vivant

La tradition du calembour toujours vivante dans la droite ligne d’Alphonse Allais

– L’amer monte

Enfin pour moi la plus subversive, d’une créatrice inconnue qui a eu des émules et qui a déclenché la vitupération d’un site d’extrême droite (dans l’ordre : 1) Radio France/Sandy Dauphin, 2) Philippe Revelli 3) anonyme)

C.R.

Une lectrice me signale une pancarte-contrepèterie digne du Canard enchainé : Les canicules s’emballent