Articles avec le tag ‘biodiversité’

Quand les rats régneront

22 octobre 2015,

couverture KolbertAprès plusieurs extinctions massives, voici celle que provoque l’espèce humaine. Des animaux disparaissent, tués pour être consommés, ou incapables de survivre au rythme du changement. La réussite d’Homo sapiens signifie la mort des autres vivants. Ce n’est plus « après nous, le déluge » : nous sommes le déluge.

Elizabeth Kolbert, La Sixième Extinction. Comment l’homme détruit la vie, traduit de l’anglais par Marcel Blanc. Paris, La Librairie Vuibert, 2015. 350 p. Recension par Matthieu Calame, parue initialement sur le site La vie des idées.

L’idée s’est répandue d’abord chez les écologues, puis dans un public de plus en plus large : nous assistons à la sixième extinction de masse depuis l’apparition des premiers animaux, dont on a retrouvé des fossiles remontant à 540 millions d’années. Les cinq extinctions précédentes se situent à la fin de l’Ordovicien (-445 Ma), du Dévonien (-360 Ma), du Permien (-250 Ma), du Trias (-200 Ma) et enfin du Crétacé (-66 Ma), cette dernière, la plus célèbre, ayant marqué la fin des dinosaures et l’avènement des mammifères. Chacune de ces extinctions a probablement eu sa cause particulière. (suite…)

Biodiversité

15 mars 2015,

BiodiversitéSur le site de Libération économie le 13 mars 2015, sous la signature de Coralie Schaub , un article intitulé

La biodiversité en voie de réapparition à l’Assemblée

Le premier projet de loi sur le sujet depuis 1976, présenté lundi, est encourageant. Tel un gastéropode rhumatisant, il a pris son temps. D’abord prévu pour l’automne 2013, le projet de loi sur la biodiversité arrive enfin lundi à l’Assemblée nationale, qui l’examinera en première lecture jusqu’au 19 mars. Le sujet étant négligé car peu compris – voire pas du tout -, il a eu un mal fou à se frayer un chemin dans le calendrier législatif. Pourtant, il est majeur. Au moins autant que le climat, les deux étant d’ailleurs en partie liés.

Préserver la biodiversité, c’est préserver les humains

C’est simple, sans biodiversité, pas d’humanité. Quand on comprend qu’il ne s’agit pas de sauver les ours blancs, les pandas roux, tel papillon ou telle fleur au nom improbable, mais bien de garantir l’avenir de notre espèce, (suite…)

Bernard Maris vous parle du PIB et des rhinocéros

24 janvier 2015,

rhino.Dali.Maris  Bernard Maris : ..pourquoi le PIB serait-il le seul indicateur consensuel de la réussite d’une nation ? Il ne fournit que de pauvres indications sur le revenu. Il ne tient pas compte de la paix, de la justice sociale, de l’environnement : ces questions lui sont totalement étrangères. Il impose une vision consumériste et utilitariste du bonheur des nations. Les hommes sont sur terre pour produire afin de consommer plus et de posséder davantage encore. Que possèdent-il d’ailleurs ? En mai 2005, des braconniers ont tué les quatre derniers rhinocéros blancs, qui survivaient dans une réserve du Congo. L’ONU avait dépensé beaucoup d’argent pour préserver cette espèce qui a désormais disparu. Les rhinocéros blancs sont inutiles. Observer des rhinocéros blancs est un luxe qui n’appartiendra plus à nos enfants. Sans doute n’observeront-ils bientôt plus de grands singes ou d’éléphants non plus. Avec le réchauffement de la planète, 50 % des espèces devraient disparaître d’ici à la fin du siècle. La fin de la biodiversité, et tout simplement de la diversité, est terrible pour l’humanité qui cancérise son environnement : comme le cancer, qui cherche à transformer un être vivant en cellules homogènes et létales, la mort et le désert semblent représenter le seul avenir de l’espèce humaine“.

Antimanuel d’économie, tome 2.

Semences

21 décembre 2014,

Réseau semences paysannesCommuniqué de presse du Réseau Semences Paysannes : La Commission européenne veut continuer à éradiquer la biodiversité cultivée

La Commission européenne a annoncé ce jour aux parlementaires européens sa décision d’abandonner la réforme des règles de « commercialisation des semences ». Elle referme ainsi les quelques ouvertures proposées par son prédécesseur pour tenter d’enrayer l’effroyable érosion actuelle de la biodiversité cultivée. Le droit des agriculteurs d’échanger leurs semences, le droit des petites entreprises de moins de 2 million d’€ de chiffre d’affaire de commercialiser toute la diversité disponible sans obligation d’enregistrement au catalogue, ou encore l’ouverture du catalogue à moins de standardisation des semences et donc de notre nourriture, sont renvoyés aux oubliettes.  (suite…)

Ecologie d’écologues

14 décembre 2014,

LoupPour toutes les personnes qui se demandent à quoi servent les loups.

Pour celles qui pensent qu’un écosystème équilibré c’est bien mais ne savent pas vraiment pourquoi.

Pour se souvenir de ce qu’est la biodiversité, au juste.

Un petit film intitulé “Comment les loups changent les rivières” en version originale sous-titrée, commentée par George Monbiot, journaliste au Guardian, sur les conséquences de la réintroduction du loup dans le parc de Yellowstone.

C’est ici sur youtube !

                                                               Le Sauvage