Résultats de recherche

Aventures en permaculture – 25, LES TOILETTES SÈCHES

1 mars 2016 dans Compost par

par Ghislain Nicaise Pourquoi dit-on les toilettes au pluriel ? Ma mère, née en Belgique, disait “la toilette” et quand un jour je lui ai demandé si elle savait les raisons de cette divergence linguistique, elle m’a proposé l’explication qu’elle avait retenue de son pays d’origine : “les français ont besoins de toilettes au pluriel parce qu’ils sont plus sales”. J’arrête ici avec les blagues françaises mais j’espère que vous me pardonnerez mon introduction : cela rafraîchit un peu des blagues belges dont nous avons la pratique. Le choix du système. Lors de notre première entrevue avec l’architecte, voisine et permacultrice, elle nous a dit, d’une phrase qui était plus
Lire la suite de cette entrée »

Lire la suite »

Aventures en permaculture – 24, INGA

12 octobre 2015 dans Compost par

par Ghislain Nicaise J’ai pu assister en septembre dernier à deux journées de la “Permaculture Convergence”, rassemblement international bisannuel qui se tenait cette année près de Londres. L’atelier qui m’a laissé le souvenir le plus fort est celui de la Fondation pour sauver la forêt pluviale (Rainforest Saver Foundation). Cette association basée à Edimbourg intervient pour le moment en Afrique (Cameroun) et en Amérique centrale (Honduras) et se fixe l’objectif ambitieux énoncé dans son titre, rien moins que de sauver la forêt tropicale, avec un moyen d’action très simple. L’urgence d’agir à ce niveau vient des dégâts causés à la forêt pluviale tropicale par la méthode traditionnelle de culture sur
Lire la suite de cette entrée »

Lire la suite »

Aventures en permaculture 23 -Excursion dans le futur en Normandie

12 septembre 2015 dans Feuilleton de l’été par

par Ghislain Nicaise Un projet longtemps reporté En juillet 2013, nous avons laissé la plume (le clavier si vous préférez) à Perrine et Charles Hervé-Gruyer pour vous présenter leur expérience de microferme hyper-productive en Normandie. En octobre 2014, j’ai eu le plaisir de saluer la parution de leur livre,  le premier livre relatant cette expérience. Ce que je n’ai pas dit c’est qu’en 2012 je m’étais inscrit pour une de leurs formations et qu’impressionné par deux épisodes rapprochés d’arythmie cardiaque, je m’étais rétracté, assez peu glorieusement. Depuis cette date, je vais bien, j’ai fait mon stage de “design” (1) plus près de mon cardiologue, et je couve le projet d’aller
Lire la suite de cette entrée »

Lire la suite »

Aventures en permaculture – 22, Échaudure et gourmands

5 septembre 2015 dans Feuilleton de l’été par

par Ghislain Nicaise Le jardinier aime le propre Quand on achète un jeune arbre de deux ans ou plus en jardinerie, il a un tronc bien dégagé (voir la photo qui commence l’épisode sur les pommiers). Quand on le plante, au bout de quelques semaines ou de quelques mois, on voit le tronc pousser de petites ramifications ou, plus souvent, des jets assez vigoureux qui partent de la base. On qualifie généralement ces rameaux de gourmands (1); comme la gourmandise est un vilain défaut, on sanctionne en les sectionnant, d’un bon coup de sécateur. L’idée, derrière ce geste, est que les gourmands concurrencent le bon développement du greffon, surtout s’ils
Lire la suite de cette entrée »

Lire la suite »

Aventures en permaculture – 21, Peut-on se passer de pesticides au jardin ?

29 août 2015 dans Feuilleton de l’été par

par Ghislain Nicaise Un des responsables de la Société locale d’Agriculture et d’Horticulture a lancé cette interrogation, propre à engendrer un troll, pour animer les échanges internet de l’association. La question était accompagnée d’un texte se livrant à un massacre en règle de l’utilisation du purin d’orties. Après avoir vu passer des réponses assez diverses, dont certaines de solide bon sens (“Evidemment que l’on peut se passer de pesticides ! Ces produits ne sont apparus que dans les années 50-60 et que je sache, auparavant, nos cultures se portaient très bien…”) je n’ai pu me retenir d’y ajouter mon grain de sel. Je crois que la solution n’est pas de
Lire la suite de cette entrée »

Lire la suite »

Aventures en permaculture – 20, LES POMMIERS

25 août 2015 dans Feuilleton de l’été par

par Ghislain Nicaise 20- Les pommiers, mise à jour d’une parution dans La Gazette des Jardins n° 101, janvier-février 2012 (1), Le pommier s’impose S’il est un arbre utile qui devait être planté sur notre terrain c’est bien le pommier. Il pousse spontanément un peu partout. Bien entendu il n’est pas originaire du pays mais il s’est aisément naturalisé.  J’ai essayé de dégager deux pommiers trouvés à la lisière de la forêt : le résultat de ma taille nécessairement un peu radicale est qu’ils n’ont presque pas fleuri le printemps suivant. Leurs pommes avaient été précieuses au cours de l’automne précédent pour faire mûrir les avocats. Le plus souvent les
Lire la suite de cette entrée »

Lire la suite »

Permaculture en Belgique -2

21 janvier 2015 dans Compost par

Le mouvement français Terre de Liens a une organisation-soeur en Belgique, Terre en Vue (Land in Sicht pour les néerlandophones). Ces organisations sanctuarisent la terre agricole pour y installer des fermiers “en bio”. Nous vous reproduisons ici un article paru dans Le Soir sur une entreprise remarquable à laquelle est associée Terre en vue. Prendre naturellement soin du sol améliore la production par Laetitia Theunis, 20 janvier 2015 Le biomimétisme s’applique aussi à l’agriculture. Il s’agit de s’inspirer du vivant pour recréer un écosystème stable et productif. Le grand saut, Elisabeth Simon (portrait ci-dessus) l’a osé. Sacrée femme entrepreneure de l’année en 2013, elle a abandonné l’agriculture intensive pour la permaculture.

Lire la suite »

Permaculture en Belgique -1

21 janvier 2015 dans Compost par

Aux fraternités ouvrières par Ghislain Nicaise Un jardin-forêt établi en Europe du Nord J’ai déjà eu l’occasion de signaler dans les pages du Sauvage qu’une des applications des principes de permaculture aboutissait à la réalisation de jardins-forêts nourriciers. Pendant au moins trois ans, j’ai cru que le seul jardin-forêt en climat tempéré froid avait été celui de Robert Hart (1) peut-être relayé par celui de Patrick Whitefield (2), les deux étant localisés dans les îles britanniques. Celui de Robert Hart laissé à l’abandon depuis la mort de son créateur a semble-t-il périclité et n’est plus visité. A partir du moment où j’ai eu connaissance de l’existence d’un jardin-forêt belge, à
Lire la suite de cette entrée »

Lire la suite »

Permaculture, plus que jamais

20 octobre 2014 dans Nous avons lu par

par Ghislain Nicaise Le mot de permaculture revient assez souvent sur le site du Sauvage et pour celles et ceux qui voudraient une clarification de ce terme, je peux renvoyer à cet article paru en 2010. L’excellence de la permaculture en France, ainsi que l’ont décidé les médiums (je précise cela pour ne pas froisser d’autres permaculteurs et permacultrices également estimables), est en Normandie à la ferme du Bec-Hellouin. Nous avons eu l’occasion de publier un résumé des points forts de cette expérience sous le titre “Voyage dans le futur en Normandie” et même d’annoncer le programme de leurs formations pour 2014. Si ce préambule vous a mis en appétit, vous
Lire la suite de cette entrée »

Lire la suite »